Tag Archives: Laini Taylor

“La marque des Anges T.2 – Revenante” – Laini Taylor

Standard

♥♥♥ Attention coup de cœur ! ♥♥♥

Revenante

C’est avec un peu d’appréhension que j’ai commencé à lire le tome 2 de Fille des chimères (qui a d’ailleurs été réédité entre temps, la trilogie ayant aujourd’hui un nom « La marque des Anges », ainsi qu’une nouvelle couverture, jolie, bien que peu originale…).

En effet, j’avais pu lire quelques avis négatifs concernant le tome 2 en V.O. Ayant commencé la lecture en VF, j’ai donc attendu patiemment le tome 2 en version française, inquiète à l’idée que le génie qui m’avait transporté dans le premier tome ne soit pas au rendez vous !

Et j’ai maintenant du mal à comprendre les avis négatifs ! Non seulement, ce tome 2 est génial, mais je trouve qu’il est encore meilleur que le tome 1 (ce qui était déjà difficile à accomplir !).

Petit rappel donc pour ceux qui n’ont plus trop de souvenir sur le tome 1 (attention spoilers pour ceux qui ne l’ont pas lu !) :

Karou, héroïne mystérieuse aux cheveux bleus a un secret, elle vit avec des chimères. Ces chimères l’ont élevée, en échange de ses services ponctuels. En effet, Sulfure a besoin de dents, sans que Karou sache exactement pourquoi. Pendant une course qu’elle faisait au Maroc, Karou va se retrouver nez à nez avec un Ange, un Ange qui semble vouloir la tuer, mais elle va parvenir à lui échapper. Seulement voilà, Akiva, Ange de son état, vouant une haine farouche aux chimères (comme tout membre de son espèce), semble attirer par la jeune Karou, et va finalement essayer de mieux la connaître. Tombant amoureux l’un de l’autre, ils ne se doutent pas un instant de la fatalité qui ne va pas tarder à les toucher. Car si les yeux tatoués sur les mains de Karou semblent peu de choses, en vérité, ils signifient tout. Tout ce qu’était Karou dans sa vie antérieure, tout ce qu’était Karou, « Espoir », avant que Sulfure ne la ressuscite. Car Karou n’est autre que Madrigal, chimère Kirin (mi-humaine, mi-bouc, avec des ailes de chauve-souris), grande guerrière, promise au Loup Blanc, prince des Chimères, intrépide et sans merci. Mais Madrigal est avant tout celle qui a sauvé Akiva sur le champ de bataille, celui qui deviendra par la suite son amant, celui qui devra la regarder mourir car leur amour est interdit, celui qui par vengeance, persuadé que le Loup Blanc et Sulfure sont à l’origine de la mort de sa bien-aimée, va fournir aux Anges la clé pour anéantir le royaume des Chimères à tout jamais. Et c’est d’ailleurs là que se terminait le premier tome de « La marque des Anges », alors que Karou/Madrigal apprend que par la faute d’Akiva, sa famille a été décimée, et que plus jamais il ne sera possible de faire revivre des chimères, puisque le résurrectionniste, Sulfure, a péri avec tous les autres…

Autant vous dire que le tome 1 se terminait dans un suspense saisissant, et une rupture des plus prenantes !

Et nous revoilà plongés dans le monde de Karou et Akiva, le monde des chimères et des Anges, alors qu’Akiva décide de rejoindre son frère et sa soeur, sans savoir si Karou est seulement encore vivante, tandis que de son côté Karou va rejoindre les quelques survivants de son espace (ouf, il y en a !), et va leur offrir son aide, beaucoup plus précieuse qu’il n’y paraît. Karou souffre de la trahison d’Akiva, qui a exterminé toute sa famille, et ne désire à présent qu’une seule chose, se venger ! Et pour cela, elle va faire appel au terrible Loup Blanc, au monstrueux Loup Blanc. A-t-elle fait le bon choix ? A-t-elle eu tort d’aimer Akiva ? De croire qu’avec une touche d’espoir, son monde pouvait changer ?

L’écriture est toujours aussi fluide (mes respects à la traductrice !), saisissante, nous partons à la rencontre de nouveaux personnages, nous retrouvons les anciens (oui oui, Mike et Suzanna seront de la partie !), et ce cocktail nous donne un tome 2 des plus réussis ! Action, trahison, amour et espoir sont au rendez vous dans ce nouveau chef d’œuvre plein d’imagination que nous offre Laini Taylor ! C’est décidément une des séries fantastiques de ces dernières années que je préfère !

En effet, elle dénote par son originalité (des anges oui, mais des chimères, c’est plutôt rare d’en croiser !), par son ésotérisme aussi (la résurrection par les colliers de dents, génial !).

N’hésitez pas à vous jeter dessus pour passer un excellent moment et dévorer ces 559 pages de pur plaisir ! Attention toutefois, le tome 3 n’étant pas encore sorti aux Etats-Unis, il faudra s’armer d’une patience redoutable pour accepter de devoir attendre longtemps encore la version française (sans doute courant 2014, après tout, avec un peu d’espoir, tout est possible !)

Et pour ceux qui n’auraient encore jamais touché à cette série, n’attendez plus, foncez ! Vous ne le regretterez pas !

Éditions Gallimard Jeunesse, 2013. Blog “On lit plus fort” des éditions Gallimard Jeunesse (page FB)
Vous pouvez trouver la chronique du tome 1 de la série “La marque des Anges – Fille des chimères” ici.

Advertisements