Tag Archives: coup de coeur

Concours premier roman Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama

Standard

La passe miroir Christelle Dabos

Bonjour à tous et toutes !

Je vous avais déjà parlé de ce concours, et j’avais d’ailleurs chroniqué deux romans des participants, je n’ai malheureusement pas eu le temps de finir le dernier, même s’il m’a paru très convaincant (et atteindra d’ailleurs la deuxième position dans mon classement).

Je suis ravie, voire même plus que ravie, d’apprendre (et peut être de vous apprendre) que Christelle Dabos a donc gagné ce concours (je ne doute pas qu’il y ait d’autres parutions prochaines, après tout ces trois auteurs ont du talent, c’est certain !), avec la Passe-Miroir ! Véritable coup de cœur pour moi, comme je n’en avais pas eu depuis de nombreuses années !

Vous pourrez donc retrouver ce roman en librairie en France à partir du 6 juin ! (T_T Je suis à Bruxelles !) Je sais déjà quel sera mon cadeau de post-partiel, post-stage, fin d’année, début de vacances d’été… Un cadeau bien mérité du coup !!!

Si vous n’êtes pas convaincus, n’hésitez pas à aller lire ma chronique sur ce merveilleux et poétique premier tome, dont on attend déjà la suite avec IMPATIENCE ! (oh que j’espère qu’elle sortira vite !)

Encore bravo !!! Et merci de m’avoir fait rêver, de nous avoir tous fait rêver !

 

Annonce du gagnant par Gallimard Jeunesse, par RTL.

Advertisements

“Multiversum” – Leonardo Patrignani

Standard

Quand l’imagination et la science font si bon ménage qu’on a envie d’y croire ! Stupéfiant !

Multiversum

Le titre est particulièrement accrocheur, la couverture m’a tout de suite fait rêver, ce roman est tout simplement génial ! Car oui, il a fallu faire preuve de génie pour associer d’une manière si convaincante la science et l’imagination pour faire de ce roman une aventure si crédible !

« Multiversum » c’est l’histoire d’Alex et Jenny, deux adolescents qui communiquent depuis de nombreuses années par la pensée. Convaincus qu’ils doivent se rencontrer, Alex fait tout le voyage jusqu’en Australie pour rencontrer Jenny. Mais alors qu’ils se trouvent au même endroit, au même moment, ils ne parviennent pas à se voir. Et c’est là que Marco, le meilleur ami handicapé d’Alex, intervient pour fournir l’expression la plus fantasque et pourtant la plus vraisemblable qui soit : il existe des univers parallèles où chaque personne, chaque individu sur la planète, a fait des choix différents. En existe-t-il un seul ? En existe-t-il des centaines, voire des milliers ? Et pourquoi Alex et Jenny seraient-ils capables de communiquer alors qu’ils ne font pas partie du même univers ? Quel terrible destin les attend ? Vous le découvrirez en lisant « Multiversum », véritable pépite de science fiction !

Je suis encore époustouflée par ce que j’ai pu lire, j’en viens même à imaginer ce qui aurait pu arriver si j’avais fait des choix différents par le passé, comment ma vie aurait changer, comment le monde aurait pu changer… J’avais pour habitude de lire ce genre de récits sur des évènements historiques, mais jamais sur notre futur, car oui, l’histoire se passe en 2014… Notre futur proche, et quel futur proche ! Mais je ne vous en dis pas plus ! Je ne veux surtout rien gâcher de ce mystère qui plane sur ce roman, formidable de par sa diversité et son originalité !

Réussir à monter un récit aussi complexe et le rendre suffisamment simple pour des lecteurs non initiés n’a sans doute pas été facile, et c’est ce qui rend ce roman touchant également. De plus, l’auteur parvient à faire preuve de critiques sur notre monde actuel, sans pour autant plonger dans la dystopie, même si je mesure mes mots…

Partez à la rencontre d’une multitude de personnages, sans savoir ce qu’ils peuvent avoir en commun, alors qu’au bout du compte, tout est lié… Découvrez l’incroyable destin qui attend Jenny et Alex… Vivez un amour plus fort que toutes les barrières posées par notre imagination…
Et soyez surtout prêts à devoir attendre de pouvoir lire le tome 2… Et cela, c’est sans doute le plus dur à accepter au moment de fermer ce roman pour le moins explosif.

Mais qui sait ? Peut être que dans un univers parallèle, la trilogie est déjà parue aux éditions Gallimard Jeunesse ?
Je vous laisse, je vais regarder les étoiles, et vérifier ma théorie !

Editions Gallimard Jeunesse, 7/05/2013.
Retrouvez cette chronique sur le blog “On lit plus fort” des Editions Gallimard Jeunesse. (FB)
Et à dans un an (optimisme quand tu nous tiens !) pour le tome 2 “Memoria”.

“La marque des Anges T.2 – Revenante” – Laini Taylor

Standard

♥♥♥ Attention coup de cœur ! ♥♥♥

Revenante

C’est avec un peu d’appréhension que j’ai commencé à lire le tome 2 de Fille des chimères (qui a d’ailleurs été réédité entre temps, la trilogie ayant aujourd’hui un nom « La marque des Anges », ainsi qu’une nouvelle couverture, jolie, bien que peu originale…).

En effet, j’avais pu lire quelques avis négatifs concernant le tome 2 en V.O. Ayant commencé la lecture en VF, j’ai donc attendu patiemment le tome 2 en version française, inquiète à l’idée que le génie qui m’avait transporté dans le premier tome ne soit pas au rendez vous !

Et j’ai maintenant du mal à comprendre les avis négatifs ! Non seulement, ce tome 2 est génial, mais je trouve qu’il est encore meilleur que le tome 1 (ce qui était déjà difficile à accomplir !).

Petit rappel donc pour ceux qui n’ont plus trop de souvenir sur le tome 1 (attention spoilers pour ceux qui ne l’ont pas lu !) :

Karou, héroïne mystérieuse aux cheveux bleus a un secret, elle vit avec des chimères. Ces chimères l’ont élevée, en échange de ses services ponctuels. En effet, Sulfure a besoin de dents, sans que Karou sache exactement pourquoi. Pendant une course qu’elle faisait au Maroc, Karou va se retrouver nez à nez avec un Ange, un Ange qui semble vouloir la tuer, mais elle va parvenir à lui échapper. Seulement voilà, Akiva, Ange de son état, vouant une haine farouche aux chimères (comme tout membre de son espèce), semble attirer par la jeune Karou, et va finalement essayer de mieux la connaître. Tombant amoureux l’un de l’autre, ils ne se doutent pas un instant de la fatalité qui ne va pas tarder à les toucher. Car si les yeux tatoués sur les mains de Karou semblent peu de choses, en vérité, ils signifient tout. Tout ce qu’était Karou dans sa vie antérieure, tout ce qu’était Karou, « Espoir », avant que Sulfure ne la ressuscite. Car Karou n’est autre que Madrigal, chimère Kirin (mi-humaine, mi-bouc, avec des ailes de chauve-souris), grande guerrière, promise au Loup Blanc, prince des Chimères, intrépide et sans merci. Mais Madrigal est avant tout celle qui a sauvé Akiva sur le champ de bataille, celui qui deviendra par la suite son amant, celui qui devra la regarder mourir car leur amour est interdit, celui qui par vengeance, persuadé que le Loup Blanc et Sulfure sont à l’origine de la mort de sa bien-aimée, va fournir aux Anges la clé pour anéantir le royaume des Chimères à tout jamais. Et c’est d’ailleurs là que se terminait le premier tome de « La marque des Anges », alors que Karou/Madrigal apprend que par la faute d’Akiva, sa famille a été décimée, et que plus jamais il ne sera possible de faire revivre des chimères, puisque le résurrectionniste, Sulfure, a péri avec tous les autres…

Autant vous dire que le tome 1 se terminait dans un suspense saisissant, et une rupture des plus prenantes !

Et nous revoilà plongés dans le monde de Karou et Akiva, le monde des chimères et des Anges, alors qu’Akiva décide de rejoindre son frère et sa soeur, sans savoir si Karou est seulement encore vivante, tandis que de son côté Karou va rejoindre les quelques survivants de son espace (ouf, il y en a !), et va leur offrir son aide, beaucoup plus précieuse qu’il n’y paraît. Karou souffre de la trahison d’Akiva, qui a exterminé toute sa famille, et ne désire à présent qu’une seule chose, se venger ! Et pour cela, elle va faire appel au terrible Loup Blanc, au monstrueux Loup Blanc. A-t-elle fait le bon choix ? A-t-elle eu tort d’aimer Akiva ? De croire qu’avec une touche d’espoir, son monde pouvait changer ?

L’écriture est toujours aussi fluide (mes respects à la traductrice !), saisissante, nous partons à la rencontre de nouveaux personnages, nous retrouvons les anciens (oui oui, Mike et Suzanna seront de la partie !), et ce cocktail nous donne un tome 2 des plus réussis ! Action, trahison, amour et espoir sont au rendez vous dans ce nouveau chef d’œuvre plein d’imagination que nous offre Laini Taylor ! C’est décidément une des séries fantastiques de ces dernières années que je préfère !

En effet, elle dénote par son originalité (des anges oui, mais des chimères, c’est plutôt rare d’en croiser !), par son ésotérisme aussi (la résurrection par les colliers de dents, génial !).

N’hésitez pas à vous jeter dessus pour passer un excellent moment et dévorer ces 559 pages de pur plaisir ! Attention toutefois, le tome 3 n’étant pas encore sorti aux Etats-Unis, il faudra s’armer d’une patience redoutable pour accepter de devoir attendre longtemps encore la version française (sans doute courant 2014, après tout, avec un peu d’espoir, tout est possible !)

Et pour ceux qui n’auraient encore jamais touché à cette série, n’attendez plus, foncez ! Vous ne le regretterez pas !

Éditions Gallimard Jeunesse, 2013. Blog “On lit plus fort” des éditions Gallimard Jeunesse (page FB)
Vous pouvez trouver la chronique du tome 1 de la série “La marque des Anges – Fille des chimères” ici.

“La passe miroir” de Christelle Dabos

Standard

Concours du 1er roman Gallimard Jeunesse, en partenariat avec RTL et Télérama

Concours-du-premier-roman-jeunesse_large

Certes, ce livre n’a pas (encore !) été édité me direz vous… Mais je tenais quand même à partager un véritable coup de cœur !

Le concours du 1er roman Gallimard Jeunesse a commencé l’année dernière, avec la possibilité d’envoyer des romans jusqu’à la fin du mois d’Août 2012. Parmi le millier de romans reçus, trois romans ont été choisis. Nous avons tous la possibilité de les lire pour voter pour notre préféré avant le 31/01/2013 sur le site des éditions Gallimard Jeunesse.

Pour ma part, j’ai donc lu « La passe-miroir » de Christelle Dabos, et je suis actuellement en train de lire « TK » de Philippe Laborde.

Christelle Dabos vient nous conter l’histoire d’Ophélie, liseuse d’objets, dont la maladresse a réveillé énormément de tendresse en moi.

Mais il faut commencer par le début ! Figurez vous que notre monde a disparu, ou presque, et que subsistent quelques îles flottantes, appelées arches, où vivent encore des habitants… curieux. Chez Ophélie, tout le monde a des pouvoirs surprenants, le sien c’est de lire les objets, c’est-à-dire de les comprendre, de leur parler, des les calmer, car oui les objets peuvent se mouvoir… Mais son véritable pouvoir, c’est qu’Ophélie passe à travers les miroirs, et peut donc se déplacer facilement d’un endroit à un autre. Formidable non ?

Donc voilà, tout se passait pour le mieux, jusqu’à ce qu’on lui annonce son mariage arrangé avec un homme du Pôle. Impossible de refuser, ce sont des gens hauts placés qui ont demandé ce mariage. Ophélie se voit obligée de le suivre malgré elle jusqu’au Pôle, où la vie est totalement différente, puisque trois « familles » s’y battent pour le pouvoir à la cour de Farouk…

Que va-t-eil advenir de notre pauvre Ophélie si naïve et maladroite ? (enfin ça, c’est qu’on veut vous faire croire !) Pourquoi l’a-t-on ainsi choisie ? Y a-t-il des choses qu’on nous cacherait ?

Je n’ose pas vous en dire plus de peur de vous gâcher tout le plaisir de la lecture, mais, au risque de me répéter, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman (qui sera sans doute une trilogie, et dont la suite me manque déjà…).

L’écriture de Christelle Dabos est pleine de poésie, de tendresse, d’inventivité et d’originalité. C’est avec une imagination débordante qu’elle nous entraîne dans ce monde où tout a l’air si merveilleux, et si dur à la fois.

C’est avec passion que je vous conseille la lecture de ce roman avant le 31/01/2013, et je crois dur comme fer que nous pourrons aussi le retrouver très vite en librairie ! Je me fais déjà une joie de pouvoir le relire !