Tag Archives: Concours 1er roman

“La passe miroir” de Christelle Dabos

Standard

Concours du 1er roman Gallimard Jeunesse, en partenariat avec RTL et Télérama

Concours-du-premier-roman-jeunesse_large

Certes, ce livre n’a pas (encore !) été édité me direz vous… Mais je tenais quand même à partager un véritable coup de cœur !

Le concours du 1er roman Gallimard Jeunesse a commencé l’année dernière, avec la possibilité d’envoyer des romans jusqu’à la fin du mois d’Août 2012. Parmi le millier de romans reçus, trois romans ont été choisis. Nous avons tous la possibilité de les lire pour voter pour notre préféré avant le 31/01/2013 sur le site des éditions Gallimard Jeunesse.

Pour ma part, j’ai donc lu « La passe-miroir » de Christelle Dabos, et je suis actuellement en train de lire « TK » de Philippe Laborde.

Christelle Dabos vient nous conter l’histoire d’Ophélie, liseuse d’objets, dont la maladresse a réveillé énormément de tendresse en moi.

Mais il faut commencer par le début ! Figurez vous que notre monde a disparu, ou presque, et que subsistent quelques îles flottantes, appelées arches, où vivent encore des habitants… curieux. Chez Ophélie, tout le monde a des pouvoirs surprenants, le sien c’est de lire les objets, c’est-à-dire de les comprendre, de leur parler, des les calmer, car oui les objets peuvent se mouvoir… Mais son véritable pouvoir, c’est qu’Ophélie passe à travers les miroirs, et peut donc se déplacer facilement d’un endroit à un autre. Formidable non ?

Donc voilà, tout se passait pour le mieux, jusqu’à ce qu’on lui annonce son mariage arrangé avec un homme du Pôle. Impossible de refuser, ce sont des gens hauts placés qui ont demandé ce mariage. Ophélie se voit obligée de le suivre malgré elle jusqu’au Pôle, où la vie est totalement différente, puisque trois « familles » s’y battent pour le pouvoir à la cour de Farouk…

Que va-t-eil advenir de notre pauvre Ophélie si naïve et maladroite ? (enfin ça, c’est qu’on veut vous faire croire !) Pourquoi l’a-t-on ainsi choisie ? Y a-t-il des choses qu’on nous cacherait ?

Je n’ose pas vous en dire plus de peur de vous gâcher tout le plaisir de la lecture, mais, au risque de me répéter, j’ai eu un véritable coup de cœur pour ce roman (qui sera sans doute une trilogie, et dont la suite me manque déjà…).

L’écriture de Christelle Dabos est pleine de poésie, de tendresse, d’inventivité et d’originalité. C’est avec une imagination débordante qu’elle nous entraîne dans ce monde où tout a l’air si merveilleux, et si dur à la fois.

C’est avec passion que je vous conseille la lecture de ce roman avant le 31/01/2013, et je crois dur comme fer que nous pourrons aussi le retrouver très vite en librairie ! Je me fais déjà une joie de pouvoir le relire !